vendredi 3 juillet 2009

Rideau (LGF tire sa révérence)



Eh oui, rideau.

La grosse feignasse en a plein le dos. Ou plutôt, plein ses quatre dos.

Deux filles, deux garçons (pas les derniers pour les détails de cosmétologie, d’ailleurs), tous enseignants-chercheurs, l’ont fait vivre le temps d’un conflit qui n’est hélas pas fini. Sa légèreté leur a servi de respiration, mais elle était devenue difficile à tenir. Alors la grosse feignasse prend le large. Elle reviendra peut-être un jour. Google, qui nous surveille tous, vous tiendra au courant.

En attendant, ce sont quatre profs bien fatigués, et pas très confiants dans l’avenir de leur métier, qui vous saluent bien bas, qui remercient Xavier Harth pour les décors, Valérie Cardwell pour les costumes, tous les lecteurs pour leur fidélité, et leurs mères pour s’être connectées 12999 fois.

Bonne hypertrichose palmaire à tous.





Crédit photo : Compagnie Comme Telles

15 commentaires:

  1. Ooooh! Je vous ai reconnu-e-s! Vous êtes pas une grosse feigna-s-s-e! Vous êtes A.Leveaux, F.Gilot, F.Bousquet et A. Bernard!

    Hein? quoi? Bin oui! Le relai du 4x100m nage libre! Ça se voit, non?

    Ah non? Ah tiens j'aurais cru. Surtout le grand à droite. Il doit nager vite, il a l'air d'un pinguoin.

    Blague à part, GROSS GROSS feignasse, tu vas nous manquer. Et pis c'est con de partir juste au moment où tu allais vraiment pouvoir ne RIEN faire (d'autre que nous raconter que tu ne fais rien).

    RépondreSupprimer
  2. Quel dommage, vous allez nous manquer terriblement pour surmonter ce qui nous attend.

    RépondreSupprimer
  3. Bonnes recherches pendant cet été. On vous attend à la rentrée !

    RépondreSupprimer
  4. Ah la la, si c'est pas malheureux : un comateux de plus dans ma blogroll.

    RépondreSupprimer
  5. Supercorrectrix3 juillet 2009 21:39

    S'il faut que LGF tire sa révérence,
    Saluons-la bien bas et la remercions
    D'avoir su manier humour et dérision
    De nous avoir fait rire enfin ! Sur le web, quelle chance !

    Voilà, vous nous quittez : partez-vous pour Coutances,
    Pour Vire, Guéméné, Romorantin, Soissons ?
    Vous allez profiter de la belle saison
    Sortir votre transat', et vivent les vacances !

    Pleurez, doux alcyons ; doux alcyons, pleurez !
    Sans vous, tout cet été, la Toile sera vide :
    Je serai obligée de lire l'Enéide

    Et je ne cesserai d'errer dans Césarée
    Pensant aux jours heureux (les reverrai-je, hélasse ?)
    Où je lisais le blog de La Grosse Feignasse.

    RépondreSupprimer
  6. J'ai chanté mes refrains, insouciante et légère,
    Pour adoucir un peu les affres du métier,
    Pour noyer d'ironie une année trop amère,
    Mais ce jeu, je le sais, ne pouvait pas durer.

    Désormais dans mon rire affleure une colère
    Qui dément ma pochade et sa futilité,
    Et c'est la gravité qui l'emporte au contraire :
    Je force mon sourire et ne sais plus danser.

    J'aime mieux m'en aller. Là-bas, l'été promet
    De charmantes torpeurs et des siestes limpides.
    J'oublierai mon tourment. J'effacerai mes rides.

    J'aurai peut-être un livre, une bouteille au frais :
    En ton honneur souvent je lèverai mon verre,
    Hypertricho-lecteur – mon semblable – mon frère !

    RépondreSupprimer
  7. Je ne comprends que trop bien la tentation du désespoir, mais dites-vous bien que vous serez là plus longtemps que ces fossoyeurs : exemplaires pour des générations d'étudiants...

    RépondreSupprimer
  8. ooo quel dommage, moi qui adorais tous les jours lire les articles pleins d'humour de LGF !!
    En esperant vous revoir a la rentrée
    Bonnes vacances et bon courage pour la suite

    RépondreSupprimer
  9. On m'a vu dans le Vercors
    Sauter à l'élastique…

    RépondreSupprimer
  10. oui, pareil chez nous dans mon labo, on a décidé de se donner un (long?) break au niveau de la lutte.
    Merci pour ses moments de détente.

    Le lutte continue.

    RépondreSupprimer
  11. Aïe, deux super mauvaises nouvelles pour un seul semestre, ça commence à faire beaucoup...
    J'espère que ce seront des adieux de music-hall, avec un retour en fanfare à la rentrée !!

    RépondreSupprimer
  12. un immense merci à tous les quatre, qui nous avez fait rire aux éclats au milieu de tant de difficultés. En espérant vous relire un jour, bonnes vacances, enfin!!

    RépondreSupprimer
  13. Supercorrectrix27 août 2009 09:18

    Chère LGF, Votre blog m'a tellement plu que j'en ai ouvert un aussi (je sais, ce n'était pas le but, mais j'ai AUSSI fait les manifs, la ronde des obstinés et payé ma coti syndicale). Bref, comme mon blog (http://catulliana.blogspot.com, encore en travaux mais visitable) me sert à publier des jeux littéraires (les miens, et parfois ceux de mes lecteurs), j'aimerais bien citer votre sonnet du 4 juillet, avec la référence idoine, bien sûr. Je peux ?

    RépondreSupprimer
  14. Salut, comment ça va?

    Je m'appelle Joseph. Si ça vous intéresse, vous pouvez gagner de l'argent, en postant des textes publicitaires sur votre blog.

    Vous pouvez gagner jusqu’à 50 euros par blog ou site Web.

    Nous avons également un système de parrainage, qui vous rapporte jusqu'à 7,5 euros par mois par blog que vous parrainez.

    Joseph

    RépondreSupprimer